Les illustrateurs

Corentin Meige
Corentin Meige, tombé dans l’art lorsqu’il était petit est passionné de dessin. Décorateur de théâtre et spécialiste de fresques en trompe-l’œil, il travaille dans son atelier de Corseaux. Illustrations et projets de BD remplissent ses cartons et ses tiroirs. Ils n’attendent que d’être publiés. Il signe la couverture de Mort sur la Jogne, enrichi d’une dizaine de dessins. Antoinette Bourquenoud a été tout de suite séduite par le travail de Corentin, immédiatement sur la même longueur d’ondes que la narratrice.

† Jacques Cesa
Un seul artiste peintre s’imposait pour illustrer la couverture de Pierre-Nicolas Chenaux, le révolté gruérien, écrit par Serge Kurschat. Le mimétisme entre le héros célébré par l’auteur et Jacques Cesa dont l’œuvre fait intimement partie du patrimoine de la vallée de la Jogne est frappant. Originaire de Cerniat, habitant Crésuz, ça ne pouvait être que lui pour illustrer le premier livre publié par les Editions Montsalvens. Un signe, tout simplement.

Mibé
Après le lait de sa mère, Mibé s’est nourri de BD dès sa plus tendre enfance, ce qui a été déterminant pour sa vocation. Il est actuellement dessinateur de presse, auteur de parodie de Tintin (membre de l’Atelier du Radock) et caricaturiste. Il enseigne également les arts visuels à l’école primaire de Granges-près-Marnand. Mibé est l’auteur des Cochonnades de Jean Bono, personnage philosophe et gourmand auquel le dessinateur doit certainement s’identifier… Il planche actuellement sur un projet d’illustration d’une variante de dictionnaire amoureux qui devrait être publié par les Editions Montsalvens dans un proche avenir.

Bernard Devaud
Aquarelliste reconnu et peintre-voyageur dans l’âme, il affectionne tout particulièrement le travail in situ. Les croquis de ses carnets de voyages sont autant synonymes de rencontres, de découvertes, que de sources pour des oeuvres, aquarelles ou toiles, réalisées ultérieurement en atelier. Sortir des sentiers battus est chez lui une gourmandise qu’il s’accorde très volontiers.
Rien d’étonnant, dès lors, à ce qu’il n’ait pas résisté longtemps à l’appel de Daniel Bovigny, un vieux complice, pour illustrer quelques lieux de son roman policier. Un autre voyage!

Philippe Gallaz, alias Berger
En grattant le pseudonyme de Berger, on découvre Philippe Gallaz, sous le crayon de qui naquit Zono l’urbain dans les années huitante. Il est dessinateur, scénariste et coloriste de bandes dessinées ainsi que polygraphe. Il collabore au journal La Gruyère. Zono est un berger héros de bandes dessinées qui sévit dans les alpages de la Gruyère au travers d’albums comme « le mythique » Zono au pays des modzons ou La grande poya, Henriette du Crâù, Paille & Soleil. En parallèle, le dessinateur anime un bestiaire foisonnant au travers de poyas qui se jouent des codes du genre. On lui doit les illustrations de l’ouvrage L’ètrè dè mon moulin. Ses travaux sont visibles sur son site www.zonoleberger.ch